Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 18:32

Les 14 & 15 Octobre 2017

À Chusclan - Gard

Samedi et Dimanche en partenariat avec l’association « Les Teufs Teufs à Papy » de Caderousse, les vignerons de Chusclan vous invitent à participer aux balades dans le vignoble & à la découverte de plus de 40 véhicules an-ciens.

Réveillez vos souvenirs ou découvrez ces véhicules entiè-rement restaurés par leur propriétaire.

Une grande place est aussi réservée aux matériel agri-cole ancien avec des expositions de tracteurs bichonnés par des collectionneurs avertis mais aussi du matériel professionnel de battage, de magasin, de vendanges et des moteurs restaurés du début du siècle . De nombreuses motos des années 1910 à 1950 vien-dront compléter ces différentes expositions : vélocette type KKS de 1934, Sunbean de 1930 … Cette fête du terroir & des traditions vigneronnes est l’occasion de (re) découvrir nos racines. Durant deux jour-nées, les vignerons de Chusclan vous propose un siècle de la vie d’un village viticole d’autrefois. Le village se métamorphose et fleure bon les années 1930. Les garages se transforment en petites échoppes où il fera bon flâner : caveaux de dégustation de vins, produits du terroir, artisanat, expositions... Animaux de la ferme, courses de tonneaux, commerçants ambulants, voitures, motos, anciens mo-teurs empliront l’air de leurs vrombissements.

 

LA DONNET fera le bonheur de quelques privilégiés qui pourront à son bord découvrir les alen-tours du village. Entièrement restaurée par l’association, elle offre le spectacle de la qualité des véhicules crées par la marque dans les années 1900 alors que Donnet était le 5émé constructeur Français avant sa faillite en 1934.

 

Contact presse :

Véronique Ceysson Griot
Chargée de communication
vendangesdelhistoire@orange.fr

 

Renseignements :

SYNDICAT DES VIGNERONS DE CHUSCLAN
4 rue de l’église
30200 CHUSCLAN
04 66 90 08 42


Programme sur :

www.fetevigneronnechusclan.com

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Tourisme
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 12:34

 

En route pour le passé !

"Nationale 7, Route des Vacances, qui fait d’Paris un p’tit faubourg d’Valence et la banlieue d’St-Paul de Vence » chantait Charles Trenet en 1955…"

La Nationale 7 est la route la plus mythique de France, qu’elle traverse du Nord au Sud, emmenant avec elle 2000 ans d’histoire et 30 ans de légende… Elle réveille tous les souvenirs de la grande aventure des congés payés, quand toute la France prenait la route en 4CV en direction du soleil et de la grande bleue !

Thierry Dubois, historien des routes, auteur de nombreux ouvrages sur la Nationale 7, organise du 9 au 13 juillet 2017, un rallye touristique réunissant 100 véhicules anciens de toutes catégories : autos, motos, utilitaires, caravanes, de 1945 à 1968, ceux qui ont écrit la légende de la Nationale 7 !

Des voitures chargées de bagages, des participants en tenues d’époque, la joie et la convivialité, c’est ça, l’esprit « Nationale 7 » de Thierry Dubois qu’on retrouve déjà dans d’autres manifestations : les rallyes automobiles, l’Embouteillages de Lapalisse, le Bouchon de Tourves ou les Rétrocamping.

En faisant revivre le passé, « 100 autos sur la N7 », mettent à l’honneur les régions traversées, la gastronomie, le patrimoine et le grand tourisme routier.

Sous le patronage de la FFVE (Fédération Française des Véhicules d’Époque, www.ffve.org), cet événement sans précédent dans le monde automobile de collection, a pour ambition de promouvoir l’histoire de notre patrimoine et sa culture dans un esprit « bien de chez nous »…

 

100 autos sur la Nationale 7 en chiffres :

  • 100 véhicules d’époque de toutes catégories
  • Plus de 200 participants
  • Près de 800 Kms à parcourir en 4 jours,
  • Pas moins de 5 événements sur le parcours organisés par les municipalités partenaires.
  • Des dizaines de clubs de collectionneurs régionaux associés, qui accueillent les participants aux villes étapes.
  • Des milliers de spectateurs sur le parcours pour voir passer l’histoire automobile en route.
  • Un événement relayé par les médias (presse automobile et régionale, radios, télévisions) et les réseaux sociaux en direct !

thierry-dubois-n7-404

Thierry Dubois

Illustrateur et scénariste, il travaille pour la presse et la publicité (il a publié plus de 1100 dessins hebdomadaires dans le magazine La Vie de l’Auto). Passionné par les routes, il a écrit plusieurs ouvrages sur l’histoire de la Nationale 7, dont il est devenu le grand spécialiste.

Historien du patrimoine roulant, il s’investit dans le projet « Vintage Bel air », un parc d’attraction automobile, mais est aussi consultant pour la télévision à l’origine de manifestations comme l’Embouteillage de Lapalisse, Le Bouchon de Tourves ou le Rétrocamping de Tain…

Collectionneur, il possède quelques voitures anciennes qu’il utilise à la moindre occasion sur les routes anciennes. Il rassemble depuis plus de 20 ans tous ce qui se rapporte à l’histoire des routes, une collection unique de plusieurs milliers de photos, objets, documents en rapport avec ses passions !

photo-n7-bdur-var

FFVE (Fédération Française des véhicules d’époque)

1184 clubs de marques ou de collectionneurs adhérents, 230 000 collectionneurs en France, 800 000 véhicules historiques, 6500 événements organisés en France par an.

Contact presse :

Alexandre Pierquet
Tél : 06 60 40 24 01 • ap@100autossurlaN7.com

Photothèque sur simple demande

 

Thierry Dubois
Tél : 06 08 48 21 76 • routenationale7@orange.fr

www.100autossurlaN7.com100

Sous le patronage de la FFVE

100 autos sur la Nationale 7
100 autos sur la Nationale 7
Repost 0
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 21:31


C’était un pari un peu fou en 1999, mais aujourd’hui tout le monde attend le passage des 2CV Cochonou avec impatience. Véritables icônes du Tour de France et emblèmes de la caravane préférée des français, les « deudeuches » vichy ont tissé un lien particulier avec le public. Nul doute que le balai des ces sept 2CV donne un cachet unique à la Grande Boucle, tout en lui permettant de garder un lien fort avec les français. A quelques mois du départ, les stars de la caravane se font bichonner et n’ont qu’une hâte : que le mois de juillet arrive vite pour retrouver le public et faire la fête !
 
Depuis maintenant presque 20 ans et plus de 63 000 km au compteur, les « deudeuches » vichy ont toujours franchi la ligne d’arrivée de chaque étape du Tour de France, tout cela pour être sûres de ne pas manquer la grande fête programmée fin juillet sur les Champs-Elysées ! Peu importe le nombre de kilomètres et les exigences du parcours, les 7 véhicules du « saucisson officiel » sont toujours au rendez-vous pour assurer le show. Un véritable exploit technique et logistique réalisé par l’équipe de « deuchistes », qui travaille au quotidien, des mois à l’avance, pour préparer les véhicules.
 
 
C’est dans un garage réchauffé par le soleil du Sud-Ouest que les sept 2CV Vichy se préparent pour le Tour de France. Véritable temple des « deudeuches », dans ce garage près de Dax les étagères débordent de pièces détachées et les souvenirs des Grandes Boucles précédentes s’empilent. Les mains sur les voitures, bob vichy vissé sur la tête, Jérôme et Christophe sont les supers mécanos qui assurent le travail sur les 2CV. « Bien sûr il y a la mécanique, comme pour les vélos des champions qui sont minutieusement préparés, nous passons du temps à vérifier les moteurs et toutes les pièces. Mais il y a aussi un travail d’aménagement pour le confort et la sécurité des hôtesses qui réaliseront les animations depuis les véhicules. Chaque véhicule accueille une hôtesse avec son stock de sachets de mini-saucissons secs et de bobs à distribuer. Tout doit tenir dans une 2CV, c’est ce qui rend l’aventure exceptionnelle, nos véhicules sont uniques » précise Jérôme qui vivra son 7ème Tour de France pour la marque.
 
Passionnés par les 2CV depuis toujours, Christophe et Jérôme seront de nouveau sur les routes de France cet été. « Le départ de la 1ère étape est toujours un sentiment particulier. Quand on voit les voitures prêtes à assurer le spectacle, on ressent de la fierté. Après de nombreuses heures passées à les préparer, on va enfin pouvoir partager la fête avec le public. Du stress aussi. Forcément on se dit que la ligne d’arrivée est encore loin...alors on reste très attentifs aux bruits des voitures. La 2CV s’est beaucoup à l’oreille » confie Christophe. Pour les grosses pannes, la marque a prévu des moteurs et pièces de rechanges, « Il nous arrive de faire quelques réparations à droite à gauche selon les besoins. Mais jamais une voiture n’a manqué le départ d’une étape, et ce n’est pas prêt d’arriver » assure Jérôme. Une bonne nouvelle pour tous les fans du Tour !
 
La Limousine : En plein cœur de la caravane nos amis journalistes et invités vivent une expérience unique dans ce modèle de collection.
Les 2 camionnettes : Si les hôtesses assurent la distribution de goodies au public, au volant, les chauffeurs assurent les très rares dépannages.
 
Les 3 Berlines : Les stars de la caravane ! Animées par les hôtesses qui distribuent les sachets de mini saucissons et les célébrissimes bobs Cochonou.
La Charcutière : dans son Pick-Up gourmand, l’animateur joue avec le public et annonce l’arrivée de la caravane Cochonou
 

La caravane n°1 dans le cœur des français vous invite ! Dès aujourd’hui, n’hésitez pas à nous contacter pour réserver votre place dans la 2CV Limousine !
 
 
 
 
Relations médias / Contacts sur le Tour :

Mathieu Legrand
Attaché de presse Cochonou (présent sur le Tour de France)
09.81.18.59.20
06.66.48.97.28
m.legrand@agenceblackboard.com

Raphael Ostré
Responsable des relations presse Cochonou sur le Tour de France
09.81.18.59.20
06.50.51.81.99
raph.ostre@agenceblackboard.com

Bastien Hug-Fouché
09.81.18.59.20
06.11.44.06.88
bast.hugfouche@agenceblackboard.com
Repost 0
Published by Automobi - dans rallye Tourisme France
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 21:13

Virginie et Jean François sont passionnés de caravaning à l’ancienne depuis de nombreuses années. Voilà 4 ans, ils décident de partager leur passion d’une façon originale.
Ils ouvrent les portes de leur Spartan Manor 1954 de 27 pieds au public. Oubliée la chambre d’hôtel impersonnelle, mise de côté la chambre d’hôte chez l’habitant, voici un nouveau concept de nuitée en «park trailer». Une sorte de camping à la ferme sans avoir à s’encombrer du matériel de camping ou de la caravane.

Découvrez un univers américain dans l'ouest de la France.

Reportage à lire dans le magazine RETRO TOURISME n°6

(commandez votre exemplaire, le tirage est limité)

http://retro-tourisme.com/numeros/retro_tourisme_n6.htm

 

Repost 0
Published by Automobi - dans Tourisme Magazine
commenter cet article
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 19:11
« Allée-cathédrale  d’Heudicourt ».  Crédit  photo :  Roys  Lekus  et  l’Association  du  Gothique  Frémissant, lauréate du « Prix des allées 2016 » organisé par la SPPEF
« Allée-cathédrale d’Heudicourt ». Crédit photo : Roys Lekus et l’Association du Gothique Frémissant, lauréate du « Prix des allées 2016 » organisé par la SPPEF

Les allées d’arbres sont ces voies – chemins, routes, rues, mais aussi canaux – bordés d’alignements d’arbres plantés de manière régulière, qui marquent avec force les paysages européens. Toutes ces allées sont liées à l’art du jardin « à la française », qui leur a donné leur nom : « allé » en norvégien ou en suédois, « Allee » en allemand, « aleja » en polonais etc. Sorties du jardin pour sillonner les territoires depuis le 16ème siècle, elles ont en commun d’avoir été plantées pour mettre en valeur, embellir, marquer le territoire.

Les allées ont depuis longtemps été comparées à des cathédrales végétales, avec leur colonnade, leur voûte, et leurs bas-côtés lorsqu’elles sont doubles. Elles sont aussi des corridors biologiques et des habitats dont le rôle important pour la biodiversité a été documenté lors de la conférence internationale Infra Eco Network Europe à Lyon cet été (www.iene.info).

Instituée en 2008 en Allemagne, la Journée des Allées, le 20 octobre, s’est étendue depuis 2015 à l’Europe. Cette date correspond également à l’adoption, en 2000 à Florence, de la Convention européenne du paysage.

L’objectif de la Journée des Allées est de mettre en lumière ce patrimoine et de contribuer à sa préservation. Les actions sont diverses et peuvent aller de la simple mention publique de la journée jusqu’à des plantations associant des personnalités, en passant par des conférences, ou des évènements sportifs, telle la course cycliste dénommée le « Tour d’Allée » organisée chaque année sur l’île de Rügen, en Allemagne, double hommage à la France, avec l’utilisation du terme « allée » et l’allusion au « Tour de France ». En 2014, un nouvel itinéraire touristique, la Lippische Alleenstraße, empruntant 140 km d’allées, avait également été inauguré à cette occasion en Rhénanie-du-Nord- Westphalie (D).

Les différentes initiatives sont désormais documentées par une galerie photo à l’adresse www.flickr.com/photos/europeanavenueday. Pour y figurer, les photos de ces initiatives seront envoyées à EuropeanADay@european-avenues.eu.

Cette année, en Allemagne, le lauréat du concours photographique et surtout le nom de l’« allée préférée » de l’année seront dévoilés par le BUND. Dans le Bade-Wurtemberg, la secrétaire d’Etat aux finances du Land s’exprimera, dans les jardins du château de Bruchsal, sur l’intérêt du réseau d’allées historique. En Italie, Legambiente organisera diverses actions de sensibilisation. En République Tchèque, une nouvelle allée sera plantée par ARNIKA en Moravie-Silésie. En France, la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) lancera l’édition 2017 du « Prix des allées ». La commune de Beaurecueil (Bouches-du-Rhône), lauréate 2016 du prix, organisera un apéritif le long de son allée de mûriers. L’association du Gothique Frémissant, également lauréate, exposera, avec la commune d’Heudicourt (Eure) et la Communauté de communes du canton d’Etrepagny, des photos d’allées françaises et européennes. Dans les Vosges, à Trampot, Chantal Pradines donnera une conférence sur la riche dimension culturelle des allées. Le CAUE et le Conseil départemental de l’Allier placeront une réunion de travail sous le signe de la Journée Européenne des Allées, tandis que dans le Gers, l’ASPPAR (Association pour la Protection des Arbres en bord des Routes) invite à faire une photo des Promenades de Condom.

Alors que la France vient d’inscrire la protection des allées dans le Code de l’environnement, ces évènements sont une application concrète de la « mise en valeur spécifique » à laquelle le nouvel article. L.350-3 invite.

Pour en savoir plus

Cabinet All(i)ée

Chantal Pradines

Ingénieur Centrale Paris. Expert indépendant auprès du Conseil de l’Europe

Tél. 03 29 06 78 50 chantal.pradines@centraliens.net

LES ALLÉES, UN PATRIMOINE EUROPÉEN EN VEDETTE

400 ans d’histoire

L’histoire des alignements d’arbres de bord de route, de rue, de chemin, de canaux en Europe commence au milieu du 15ème siècle : la double file d’arbres plantés régulièrement est un instrument parfait pour appuyer les perspectives, essentielles à l’aménagement des jardins ordonnés de la Renaissance puis des jardins « à la française » du 17ème siècle. Elle guide le regard vers ce que l’on veut mettre en valeur, l’entrée de la demeure, une statue ou une fontaine dans le jardin. Dès le 16ème siècle, l’allée d’arbres sort du jardin, plantée sur deux, trois, cinq kilomètres… : l’allée montre la richesse et l’étendue des terres de celui qui fait planter.

A la même époque, on plante aussi des allées sur les remparts et aux portes des villes, sous forme de mails et de promenades, tandis que les premières ordonnances imposent la plantation d’arbres le long des routes de campagne.

La plantation d’allées se perpétue au 18ème siècle et se renforce au 19ème, lorsque les boulevards qui remplacent les fortifications sont plantés à leur tour en allées, tout comme les avenues des grandes villes destinées à lutter contre l'insalubrité et les difficultés de circulation, les allées des cimetières, les accès aux gares, aux écoles etc.. Elle se poursuit principalement jusqu’au milieu du 20ème siècle.

Un patrimoine culturel lié au jardin « à la française »

Quel que soit leur contexte, le lieu, l’époque, ces plantations répondent aux codes définis dans les traités des jardins du 17ème siècle. L’espacement des arbres sur la ligne et entre lignes, les proportions, donnent naissance à une « architecture », commune, très tôt comparée à celle des cathédrales, avec la colonnade, la voûte, la transparence des « fenêtres » ouvertes sur le paysage entre les troncs.

Chaque allée a toutefois son identité propre : selon les lieux, selon les époques, les essences d’arbres varient. La lumière changeante, les saisons, le vent animent chaque allée et lui donnent un cachet toujours renouvelé.

L’objectif affiché des plantations est esthétique, y compris lorsque d’autres motifs, utilitaires - produire du bois, délimiter la voie, guider et protéger le voyageur etc. - entrent également en jeu. Projet de jardin et projet de paysage à l’échelle du pays sont imbriqués : les observateurs des 18ème et 19ème siècles comparent d’ailleurs les routes plantées des campagnes aux allées de jardins.

La France, avec le rayonnement du jardin « à la française », a joué un rôle déterminant dans la diffusion de ces plantations dans toute l’Europe. Ce rôle lui est reconnu encore aujourd’hui, avec l’usage du terme français « allée » dans de nombreux pays. Le fait d’utiliser ce terme, issu des traités des jardins, pour désigner une voie et ses alignements d’arbres, quelle que soit la nature de la voie, souligne le lien qui rattache toutes ces plantations au jardin « à la française ».

Un patrimoine porteur de sens et créateur de liens

La dimension culturelle des allées, qui les rattache à une histoire, donne du sens au paysage, permet de comprendre pourquoi on a planté des arbres.

Le caractère universel de leur « architecture » a un fort pouvoir évocateur, celui du symbole. Qui voit une allée associe d’autres images d’allées, d’autres lieux, d’autres temps. Après la 1ère Guerre mondiale, des « allées de mémoire » ont ainsi été plantées dans certains pays du Commonwealth en guise de « monument aux morts » : elles rappelaient les longues routes françaises bordées d'arbres qui avaient tant marqué ces jeunes soldats étrangers avant qu’ils ne meurent sur le front. Les arbres constituaient aussi une représentation de la victoire de la vie sur la mort, se prêtant mieux que le marbre à un hommage aux victimes.

L’allée crée du lien dans le temps, le lien de l’histoire générale des allées et celui de l’histoire particulière de chaque allée. Certaines se perpétuent depuis plusieurs siècles moyennant, le cas échéant, des replantations. C’est le cas de l’« allée de la Motte », à Joué-du-Plain (Orne), plantée au 17ème siècle, replantée à neuf à la fin du 18ème siècle, et qui vient d’être renouvelée dans la même logique qu’il y a 200 ans. L’Association de Sauvegarde du patrimoine de Joué-du-Plain a été désignée lauréate du « Prix des allées 2016 » de la SPPEF.

L’allée crée du lien dans l’espace : elle relie deux lieux, voire beaucoup plus : l’itinéraire touristique allemand mis en place en 1992, la Deutsche Alleenstrasse, s’étend aujourd’hui sur 2 900 km.

L’allée crée du lien entre les hommes : depuis 2006, chaque année, divers pays accueillent des conférences ayant pour thématique les allées ; certains acteurs européens se retrouvent depuis 2012 au sein d’un groupe de travail informel. Localement, aussi, des citoyens se réunissent autour d’une allée spécifique, pour veiller à sa préservation, tels les parrains engagés auprès du BUND (Amis de la Terre Allemagne) ou les membres de l’association « Pelouse et Environnement » à Montgeron (Essonne), autre lauréate du « Prix des allées 2016 ».

Le lien créé peut avoir une portée symbolique forte. A l’initiative du BUND et de la fondation polonaise FER (Fundacja EkoRozwoju), une route transfrontalière est devenue en 2014 la première allée germano-polonaise. Le panneau qui la signale porte la mention « Des allées, pas des frontières ». Ce 20 octobre, l’Association du Gothique Frémissant, également lauréate du « Prix des allées 2016 » réalisera, avec concours de la commune d’Heudicourt (Eure) et de la communauté de communes du canton d’Etrepagny, une exposition mettant en résonance l’« allée-cathédrale » d’Heudicourt et l’allée de mûriers de Beaurecueil (Bouches-du-Rhône) - la commune de Beaurecueil est également lauréate du « Prix des allées 2016 » - ainsi que des allées d’autres pays européens illustrées dans l’ouvrage collectif « Avenues in Europe. Yesterday, today and tomorrow » paru en 2015.

Un patrimoine naturel en adéquation avec les enjeux contemporains

Les arbres des allées précipitent les poussières et réduisent les concentrations en polluants tels les oxydes d'azote, l’ozone ou les PCB. Ils abaissent les températures et réduisent les consommations de carburant, par une diminution de l’usage de la climatisation et des évaporations des réservoirs. A cela s’ajoute leur rôle de puits de carbone.

Les allées sont particulièrement précieuses pour la préservation de la biodiversité. Une session a été dédiée à ce sujet à la conférence internationale Infra Eco Network Europe 2016 coorganisée notamment par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et la Fondation pour la Recherche sur la biodiversité. La dimension verticale des allées, leur voûte, leur structure linéaire en font des postes de retrait et d’observation, des ouvrages de franchissement, des corridors de déplacement. La variété des ambiances physiques entre intérieur et extérieur, entre partie inférieure et supérieure, et l’exceptionnelle stabilité de la structure « allée » - liée à la constance de la voirie -, et la longévité des arbres qui les constituent - soustraits à une gestion sylvicole - jouent un rôle déterminant pour de très nombreuses espèces des Listes rouges (insectes, lichens, mousses notamment).

Les allées ont un effet positif pour la sécurité routière, comme l’ont montré diverses études françaises et étrangères. Il se traduit par une conduite « apaisée » : abaissement significatif de la vitesse, plus grande tolérance à la frustration, prudence accrue. Cet effet positif est largement ignoré car il est impossible de comptabiliser le nombre de victimes évitées grâce aux allées. Il est lié au caractère esthétique des allées et à leur capacité à signaler efficacement les virages, carrefours, entrées d’agglomérations et à rendre la vitesse perceptible par le défilement des arbres.

Il a pu être démontré que le risque d’être tué dans un territoire donné ne dépendait pas de la richesse de celui-ci en arbres d’alignement. La plantation d’allées d’arbres n’est donc nullement incompatible avec l’existence d’un haut niveau de sécurité sur les routes.

Les allées d’arbres, un patrimoine apprécié et créateur de valeur

L’esthétique des allées, leur capacité à faire sens et à créer du lien, qui est liée à leur dimension culturelle, leur intérêt comme patrimoine naturel sont à la fois mobilisateurs et créateurs de valeur.

Les allées sont appréciées, comme le montrent l’avis positif unanime du Jury citoyen organisé en 2006 en Meurthe-et-Moselle, le large panel de personnalités éclairées soutenant le Manifeste européen pour les allées, les « sondages » en France et à l’étranger.

Les allées sont mobilisatrices : les lauréats du « Prix des allées 2016 » de la SPPEF sont parvenus à mobiliser des fonds importants issus du mécénat ou de dons de particuliers. Dans plusieurs pays européens, de grandes associations spécialisées dans la défense de l'environnement, du patrimoine culturel, la promotion de l'arbre ou le paysage s’associent pour rappeler l’intérêt de ce patrimoine.

Les allées sont créatrices de valeur, par l’activité économique liée aux arbres - de la pépinière aux élagueurs en passant par les experts en arboriculture ornementale -, mais aussi comme support touristique, avec des itinéraires et des offres d’opérateurs, en particulier en Allemagne.

2016, une année importante pour les allées d’arbres en France

Depuis cette année, en vertu de l’article L. 350-3 du Code de l’environnement, les allées et alignements d’arbres bordant les voies sont désormais protégés en France. La France a ainsi rejoint les pays qui disposaient déjà d’une protection systématique pour les allées, tels que le Luxembourg, la Pologne, la Suède, l’Allemagne etc.

Il est désormais interdit d’abattre, de porter atteinte, de compromettre la conservation ou de modifier radicalement l’aspect d’un ou de plusieurs arbres d’une allée ou d’un alignement d’arbres sauf dans certains cas particuliers : lorsqu’il est démontré que l’état sanitaire ou mécanique des arbres présente un danger pour la sécurité des personnes et des biens, ou un danger sanitaire pour les autres arbres, ou bien lorsque l’esthétique de la composition ne peut plus être assurée et que la préservation de la biodiversité peut être assurée par ailleurs. Des dérogations peuvent également être accordées pour les besoins de projets de construction.

2016 est aussi la première année où des lauréats ont été récompensés pour leurs actions en faveur des allées : le « prix des allées 2016 » déjà mentionné a été remis à Lyon le 31 août dernier par Alexandre Gady, président de la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France), en présence de Patrick Brie, représentant le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, et de Maguelonne Déjeant-Pons, représentant le Conseil de l’Europe. Cinq lauréats ont été récompensés : à ceux déjà cités s’ajoute le conseil départemental de la Haute- Garonne, pour sa politique générale de gestion de ses allées d’arbres.

Pour en savoir plus

Cabinet All(i)ée

Chantal Pradines est ingénieur diplômée de l’École Centrale de Paris. Après avoir travaillé dans les travaux publics et la communication, elle a créé le cabinet All(i)ée en 2008 pour œuvrer à la promotion des allées d’arbres en France et en Europe. Expert auprès du Conseil de l'Europe dans le cadre des travaux sur la Convention Européenne du Paysage, elle a à son actif une centaine d’articles et de communications dans des revues françaises et internationales et dans des congrès et séminaires dans une dizaine de pays d’Europe. Elle est conseillère scientifique du projet franco-canadien « La mémoire du paysage - Le rapatriement des Chênes de Vimy » et a présidé le jury du « Prix des allées 2016 » de la SPPEF.

Contact : Tél. 03 29 06 78 50 ; chantal.pradines@centraliens.net

Quelques liens et références utiles

www.iene.info www.sppef.fr

Brückmann, K. (éd). : Avenues in Europe. Yesterday, today and tomorrow. 2015

Pradines, Ch.: Infrastructures routières : les allées d’arbres dans le paysage in Facettes du paysage. Réflexions et propositions pour la mise en œuvre de la Convention européenne du paysage. Editions du Conseil de l'Europe, 2012, p. 117-196 (disponible en ligne sur le site du Conseil de l’Europe)

Pradines, Ch., Marmier, F. : Infrastructures. Alignements d'arbres et sécurité routière. Revue Générale

des Routes et de l’Aménagement n° 891, 2011, p. 55-63

Pradines, Ch. : La route bordée d’arbres - entrée et sortie de la Grande Guerre. Rétro Tourisme - Automobilisme, Patrimoine & Transports, n° 2, 2014, p. 60-61

Pradines, Ch. : Les allées d’arbres, voies royales pour la biodiversité. La Revue Durable, n° 52, 2014, p. 58-61

Pradines, Ch. : L'allée d'arbres : route touristique par excellence ? Rétro Tourisme - Automobilisme,

Patrimoine & Transports, n° 3, 2015, p. 44-47

Pradines, Ch. : Des allées dans le jardin Europe : les routes bordées d’arbres. Sites & Monuments, n°

222, 2015, p. 33-41

Repost 0
Published by Automobi - dans Europe Tourisme
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 12:05
Pétition aux Pays-Bas contre les abattages d'arbres le long des routes

Une pétition aux Pays-Bas contre les abattages d'arbres le long des routes provinciales, où l’on prévoit de supprimer les arbres à moins de 4.5 m (6000 arbres en moins dans le sud du pays) au nom de la route qui pardonne https://petities.nl/petitions/stop-de-bomenkap-langs-provinciale-n-wegen?locale=nl

FIN De la pétition 1.10.2016

A petition in The Netherlands against felling trees along secondary roads : all trees closer than 4.5m will be felled (6 000 trees in South-NL) because of the “forgiving roadsides” principle

https://petities.nl/petitions/stop-de-bomenkap-langs-provinciale-n-wegen?locale=nl

End of petition 1.10.2016

Repost 0
Published by Automobi - dans Tourisme
commenter cet article
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 20:49
 15ème Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire

L’Association des Vignerons de la Sainte-Victoire organisera le samedi 22 octobre prochain au départ du complexe sportif de la Gardi à Trets le 15ème Rallye Découverte des Vins de la Sainte-Victoire.

Face à la montagne Sainte-Victoire, les vignerons seront heureux de vous accueillir le temps d’une journée d’automne pour une découverte conviviale et ludique de leurs caves et de leurs domaines.


En voiture et par équipe, les participants découvriront un parcours ponctué d’énigmes et de rencontres avec les vignerons. Dans les vignobles fraîchement vendangés, diverses animations seront proposées pour faire découvrir l’univers du vin : travail de la vigne, vinification et élaboration des vins, initiation à la dégustation, histoire de la vigne et du vin, accords mets/vins. Comme l’an dernier avec l'Automobile Club du Pays d'Aix et le Crédit Agricole Alpes Provence nous souhaitons vous sensibiliser à la sécurité routière : chaque équipe désignera son SAM qui sera récompensé s'il respecte les règles de sécurité.


Cette année encore, l’Association des Vignerons de Sainte-Victoire propose aux participants de se rendre chez des producteurs locaux partenaires sélectionnés (fromages au lait de chèvre et de vache, miel…) ainsi que dans les locaux de la Société du Canal de Provence. Le Grand Site Sainte-Victoire, le Muséum d’Histoire Naturelle d’Aix-en-Provence ainsi que la Réserve Naturelle Nationale Sainte-Victoire sont également associés à cet événement.

Les temps forts de ce 15ème Rallye :

  • 8h30 à 9h30 : Petit déjeuner d’accueil, remise d’un verre de dégustation et du « rallye book » puis départ progressif du complexe sportif de la Gardi à Trets.
  • Pause déjeuner : Déjeuner servi dans les caves et domaines afin de partager ce moment avec les vignerons. Les vins du déjeuner seront offerts.
  • A partir de 17h : Retour complexe sportif de la Gardi, Quizz interactif animé par Laurent Menel avec le Concours de France Bleu Provence, Remise des prix et cocktail dinatoire.

De nombreux lots sont à gagner dont le 1er prix :
Séjour de 2 nuits pour 5 personnes avec forfaits de ski de 2 jours à la station de Serre-Chevalier offert par son office de tourisme. Pour s'y rendre, prêt d'un véhicule "RAV4" par Toyota Auto Sprinter du Groupe PLD Automobiles.

Le prix de la journée est de 35€ pour les adultes et 10€ pour les enfants jusqu'à 16 ans.
IMPORTANT : Inscription préalable obligatoire. Le nombre de places étant limité elles seront accordées par ordre chronologique d'arrivée. Compte-tenu du succès du rallye il est possible que les réservations soient closes avant la date butoir fixée au vendredi 16 septembre.

Contacts Presse : Association des Vignerons de la Sainte-Victoire : Jean-Jacques BALIKIAN ou Céline DOUDON au 04 42 61 37 60 ou par mail à : vinotheque@vins-sainte-victoire.com

Dépliant :

http://img.snd41.ch/clients/2014/09/02/65979/dpliantrallye2016.pdf

Communiqué de presse :

http://img.snd41.ch/clients/2014/09/02/65979/cprallye2016.pdf

Repost 0
Published by Automobi - dans rallye Tourisme France
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 19:39
Trésor d'histoire illustre sur le web vos monuments et lieux historiques !

Oyez, Oyez ! Gente dame ou beau damoiseau,

Aujourd’hui, notre monde regorge de trésors qui méritent d’être connus ou reconnus afin qu’ils ne tombent jamais dans l’oubli. Entendez par là, des dizaines de milliers de sites remarquables (champs de bataille, châteaux, églises, lavoirs, moulins, monuments, parcs naturels et bien d’autres encore…) disséminés un peu partout à travers le territoire et créés par Mère Nature ou par des générations d’hommes et de femmes passées un jour sur Terre. Devant ces lieux et ces œuvres d’art, n’avez-vous jamais eu l’envie de remonter le temps pour découvrir leur histoire en vous amusant ?

C’est pourquoi, Trésor d’Histoires a choisi de s’engager à valoriser toutes les formes de patrimoine en renforçant l’accès à la culture pour tous les publics (enfants, familles, personnes en situation d’handicap ou éloignées de la cultures, touristes…) par le biais des nouvelles technologies. Comment nous diriez-vous ?

N’hésitez pas à les contacter si vous avez besoin de plus amples informations. Ils seront ravis de vous aider à partir à l’aventure. Car vos histoires sont un trésor !

Découvrez la brochure 2016 en cliquant ici.
Découvrez leur savoir-faire en vidéo en cliquan
t ici.

Plus d'infos sur wwww.tresordhistoires.fr

Repost 0
Published by Automobi - dans patrimoine Tourisme
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 19:55
IDEES SEJOURS EN LIMOUSIN POUR LES CLUBS

IDEES SEJOURS POUR LES CLUBS

PORCELAINE DE LIMOGES, PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO ET CROISIÈRE À VASSIVIÈRE

Circuit d’environ 400 km

Votre circuit part de Limoges, avec la visite guidée du Four des Casseaux, classé Monument Historique puis se poursuit avec la découverte du Lac de Vassivière où un déjeuner-croisière vous est servi à bord du bateau-restaurant «Le Vassivière II». Une croisière commentée du lac le plus grand du Limousin vous est proposée. Vous vous rendrez ensuite à la cité médiévale de Saint-Leonardde-Noblat rayonnant notamment au travers de sa collégiale, classée au titre des Chemins de Saint-Jacques, Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Là, vous dégusterez des Massepains aux côtés du chef pâtissier qui vous contera leur histoire. Vous roulerez ensuite vers les Monts de Blond, Montrol-Sénard puis Mortemart, classé parmi les Plus Beaux Villages de France. Puis vous serez reçu par le Marquis de Mérinville au château du Fraisse à Nouic avant de vous diriger vers les Monts d’Ambazac et le Lac de Saint-Pardoux.

Prix : à partir de 323 € (base 20 pers). Hébergement en hotel 3* en chambre double.

4 jours / 3 nuits, en pension complète, visites incluses.

http://www.tourismelimousin.com/Vos-vacances-en-Limousin/En-voiture

Repost 0
Published by Automobi - dans Tourisme
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 21:44
Nouveau guide de la Provence

Les plus belles routes de Provence vous attendent dans ce guide en ligne. Randonnée VTT dans les Alpilles ou balade à pied dans le pittoresque quartier du Panier à Marseille : voici des itinéraires accessibles à tous auto, moto, VTT, pour explorer les Bouches-du-Rhône.

Randonnée facile dans les calanques, promenade en vélo dans les Alpilles ou balade à cheval en Camargue : ce guide spécial belles routes de Provence vous propose des itinéraires à couper le souffle. En voiture ou à moto, partez sur la route des vins de Provence à la découverte des plus beaux vignobles des Bouches-du-Rhône. Pour les passionnés d'histoire et d'architecture, voici des parcours thématiques pour tout savoir sur l'antique Arles ou la cité radieuse de Marseille. Oubliez votre GPS !

https://www.myprovence.fr/guide-de-voyage/belles-routes-de-provence

Repost 0
Published by Automobi - dans Tourisme
commenter cet article