Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 23:02
Livre Ceux de Billancourt aux Editions de l Atelier
Alors que Renault annonce 1 000 embauches en France en 2015, un livre poignant consacré aux anciens de l'usine Renault-Billancourt, parait aujourd'hui sous le titre "Ceux de Billancourt" aux Editions de l'Atelier.

L’île Seguin qui abritait le cœur des usines Renault a fermé ses portes en 1992. Exit Billancourt. Les milliers d’hommes et de femmes qui y travaillaient ont été mutés ou sont partis à la retraite. Ils y avaient passé trente ou quarante ans de leur vie. Qu’en reste-t-il ? À voix nues, des ouvriers et employés se confient. Leur passé est étonnamment présent. Ils disent l’effaçable trace de leur travail et de leur vie. Comme une part de la nôtre.


Laurence Bagot est partie à la rencontre de ces femmes et de ces hommes qui de jour ou de nuit ont fait Renault. Elle les a rencontrés, chez eux, dans l'intimité de leur foyer, restituant avec fidélité leurs propos souvent émouvants, ce quotidien fait de douleur, de brimades, de fierté, d'entraide. Laurence Bagot s'éclipse derrière leurs paroles. En écrivant, ce sont eux qui parlent. C'est ce qui en fait un ouvrage poignant. Ils évoquent leurs souvenirs, avec leurs certitudes encore inébranlables, leurs convictions parsemées de touchantes hésitations. Après avoir mené de front le combat du déracinement lié à l’émigration, celui de la lutte des droits des salariés, ces guerriers de la vie mènent celui de la mémoire. Leur ultime combat.



Mohamed Amri, Francine Jaeger-Husse, Giovanni Brucoli, Seydou-Michel Ouattara, Christiane Antoine-Brousse, Abdallah Jelidi, Mouloud Baguenane, Daniel Chausson, Khadija R. et Christian Hervé, venus d’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Côte d’Ivoire, d’Italie, de banlieue et d’ailleurs, racontent l’arrivée à Paris, l’errance, l’embauche, la recherche d’un logement, les cadences, le contact avec la chaîne, la vie dans les bureaux, les brimades, la fierté, l’entraide, les grèves, la révolte, l’épuisement, l’action syndicale, la solidarité, le coeur de leur métier. Leur travail.

  • Rencontre-dédicace avec Laurence Bagot et d’anciens salariés au Café Social de Belleville : Jeudi 19 février à partir de 16 h 30 jusqu’à 20 h 30 au 7, rue Pali-Kao 75020 PARIS.

Naissance du projet de Laurence Bagot :

"Lorsque j'habitais Boulogne, j'allais régulièrement faire des photographies en noir et blanc de l'île Seguin où se dressaient encore l'illustre usine Renault de Billancourt. J'ai continué le projet jusqu'à leur émiettement, leur destruction quasi totale. Une mince partie de cette production a fait l'objet d'une exposition dans une galerie parisienne en novembre 2005. Le jour du vernissage qui ouvrait l'événement, Mohamed, Emmanuelle, Pierre, Mohand, Claude, étaient venus au rendez-vous une heure en avance. Je fus accueillie à bras ouverts. Dans l'euphorie, leurs paroles se libéraient et se déployaient dans des anecdotes qui respiraient le vécu. L'usine avait fermé ses portes définitivement en 1992 et le temps s'était déjà bien écoulé depuis, mais leur gestes s'animaient toujours avec vivacité. Les mots fraternité, pénibilité, famille qui constituaient le socle des heures de gloire de la célèbre firme résonnaient dans leurs propos.

Nous avons échangé pendant un long moment. Je les écoutais. Nous nous promettions de nous retrouver. Par l'intermédiaire de Mohamed : mon fil conducteur, j'ai pu rencontrer d'autres anciens qui avaient tout autant à dire sur leur expérience respective à Billancourt. Et effectivement, beaucoup me parlaient avec générosité et amabilité, suscitant la nécessité de saisir le moindre détail de leur parole. Initialement, je voulais poursuivre le projet avec des photographies, mais plus je prenais de notes durant les nombreuses heures de rencontres à les écouter, plus je voulais rentrer dans la précision du récit. Alors le fil des mots sortait de sa pelote et l'écriture devenait de plus en plus présente, effaçant presque l'image. Au fur et à mesure, le récit a pris la pleine page, il est devenu la part entière du projet Ceux de Billancourt." Laurence Bagot



Pour toute information concernant cet ouvrage, vous pouvez me contacter au service de presse des Editions de l'Atelier.
Bien cordialement,
Carole Lozano

------
Carole Lozano
Responsable de la communication et des relations presse

01 45 15 20 25 - 06 76 97 62 20

carole.lozano@editionsatelier.com

Les Éditions de l'Atelier
51-55 rue Hoche 94200 Ivry-sur-Seine
ww.editionsatelier.com
www.twitter.com/ateliereditions
www.facebook.com/editionsatelier


Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : ARGUCeuxdeBillancourt.pdf

Partager cet article

Repost 0
Published by Automobi - dans Livres
commenter cet article

commentaires